L’aïdi : le chien de l’atlas marocain

Les origines de l’aïdi

L’Aidi est un chien originaire de l’atlas marocain. Dans les provinces marocaines, les aïdi accompagnent les troupeaux depuis des siècles et des siècles. Véritable gardien de chèvres et de montons, l’Aïdi appelé également Berger de l’Atlas part parfois pendant des mois, avec son maître, au cours des transhumances. Cette race a semble-t-il toujours existé dans les provinces de l’atlas marocain. Elle n’a pourtant été reconnue officiellement qu’en 1966 par la FCI. Le club du chien de l’atlas a vu le jour en 1986, un club qui a pour but d’assurer protection et sauvegarde des aïdi afin que la race originelle survive et ne soit pas modifiée. Il existe environ 400 chiens de race Aïdi en France.

Habitué aux espaces des montagnes, le berger de l’atlas s’habitue néanmoins très facilement à la vie citadine.

Son comportement

C’est un chien qui est naturel, qui n’a pas voulu et été pensé par l’homme. C’est un chien qui a été forgé au creuset naturel par la sélection naturelle pour faire son métier de gardien.  Le berger de l’atlas est très attaché à son maître et il lui voue une fidélité sans limite. Par contre, il est très méfiant avec les étrangers ce qui en fait un merveilleux chien de garde. Le berger de l’atlas n’aura pas peur de donner sa vie pour défendre son territoire et sa famille d’adoption.

C’est un chien très résistant, très rustique qui peut vivre aussi bien en extérieur qu’en intérieur. La vie en appartement n’est pas recommandé à part si ses maîtres peuvent lui proposer de longues promenades quotidiennes. L’idéal pour l’accueil reste de privilégier une maison avec un grand jardin afin qu’il puisse errer en liberté.

Pour ce qui concerne son dressage, il se fera aisément car le berger de l’atlas est un chien très docile et très obéissant mais cela uniquement avec son maître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *